Inde : au coeur de la plus grosse production de vaccin anti-COVID

À Pune, en Inde, la production de vaccin contre la COVID-19 se compte déjà par millions. Peu connue, l’entreprise Serum Institute of India, qui produit plus de la moitié des vaccins dans le monde espère pouvoir livrer ses vaccins Covishield rapidement. L’Inde, très touchée par la COVID devrait bénéficier de la moitié des vaccins produits.

Le laboratoire « Serum Institute of India » (SII) dirigée par Adar Poonawalla, s’engage elle aussi dans la course au vaccin contre la COVID-19. La formule du vaccin Covishield, mise au point par l’université d’Oxford et le laboratoire britannique AstraZeneca,  devrait être sur le marché dans peu de temps. Si cette entreprise est discrète, elle n’en est pas moins importante. Pour cause, elle produit la moitié des vaccins dans le monde avec 1,5 milliard de doses par an. 

Pas loin de Bombay, dans des bâtiments industriels, se trouvent peut-être les futurs vaccins anti-covid-19. Le PDG n’a pas attendu la fin des essais cliniques pour commencer la production des vaccins à grande échelle, le 3 juin dernier. Pour accélérer la production, il a pu compter sur les millions de dollars apportés par la fondation Bill and Melinda Gates en août 2020.

Avec une production de 50 millions de vaccins par mois, SII serait en mesure d’en fournir plus d’un milliard par an, s’il est efficace. Le prix serait de 6 euros, moins cher que ses concurrents allemands (BioNtech) et américains (Pfizer) qui coûteraient 33 euros. 

Un vaccin fiable ?

Si Adar Poonawalla a anticipé la production des vaccins en collaborant avec des entreprises britanniques très vite, des essais cliniques n’ont pas été réalisés avant le lancement de la production du vaccin. Le milliardaire indien a affirmé à Libération en juin dernier : « Nous devons prendre ce risque en ces temps de crise, sinon nous prendrons un an de retard et cela serait dramatique. »

Lundi 23 novembre, AstraZeneca et l’université d’Oxford ont annoncé que leur vaccin était efficace à 70 % en moyenne, voire à 90 % dans certains cas, après des essais sur plus de 20 000 personnes. Mais Adar Poonawalla reste tout de même prudent, il précisait jeudi dernier que le vaccin nécessitait « une étude supplémentaire », après des critiques concernant les résultats annoncés.  Selon le Indian Express et Wion News, un homme de 40 ans aurait eu des effets secondaires au cerveau à cause du vaccin.

Les vaccins fournis concernent néanmoins tout d’abord l’Inde et les pays membres de l’alliance du vaccin Gavi, soit majoritairement, des pays d’Afrique et d’Asie du Sud. Adar Poonawalla relate “Mon engagement moral va d’abord aux pays les plus pauvres et à mon propre pays”

En Inde, des doses de vaccin contre le Covid déjà sur les ...
Pays soutenus par l’alliance Gavi (RTS)

L’Inde et la COVID-19

Le PDG espère fournir rapidement ces doses de vaccins à sa population très touchée par le coronavirus. Avec plus de 9 millions de cas et 130 000 décès, l’Inde est le deuxième pays touché par le coronavirus après les États-Unis. Un vaccin efficace contre la COVID-19 serait alors un soulagement pour le pays. 

Le milliardaire a affirmé lors d’un colloque organisé par l‘Hindustan Times le 19 novembre dernier qu’une première campagne de vaccination contre la Covid-19 en Inde, pourrait démarrer le mois prochain”. 

Le 28 novembre, il s’est exprimé à Pune, après la visite du premier ministre Narendra Modi. Il a dit qu’une licence d’utilisation d’urgence du vaccin serait demandée dans les deux semaines à venir. Après avoir soumis les données pour les essais cliniques au DCGI (« Drugs Controller General of India« ), il espère obtenir cette autorisation avant janvier. La DCGI avait déjà accepté le SII à entrer en phase 3 pour les essais cliniques du vaccin. Le directeur exécutif de le SII, Suresh Jadhav a affirmé pouvoir “avoir 80 à 100 millions de stocks” en janvier, si la licence est acceptée. Le PDG mènerait actuellement d’actives négociations avec le gouvernement sur le prix et la distribution du Covishield.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *