OUT NOW. EPISODE #12 : Britney Spears – Femme Fatale

Britney Spears dans "Hold it against me" - Capture d'écran YouTube

Depuis plus d’un an, le #FreeBritney revient très souvent en tendance sur les réseaux sociaux. Le monde entier s’inquiète pour la chanteuse qui, à 39 ans, n’est toujours pas libérée de sa tutelle et vit encore sous la responsabilité de son père. Pourtant, il y a 10 ans sortait Femme Fatale, un album de renaissance pour Britney Spears qui voyait son cauchemar se terminer. Analyse d’un album se proclamant comme un renouveau pour la chanteuse et de l’affaire Free Britney.

« It’s Britney, bitch » 

Britney Spears a eu un début de carrière fort en records et en sensations. Rappelez-vous en 1998, elle sort le single qui deviendra un des tubes les plus vendus de tous les temps : …Baby One More Time, vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde.  À seulement 17 ans, la jeune fille représente tout ce que les ados adorent et se retrouve dans tous les magazines. Le monde entier n’a qu’une phrase à la bouche : « My loneliness is killing me / Ma solitude me tue ».

En grandissant, l’enfant-star enchaîne les tubes planétaires, comme Toxic ou encore Oops!… I Did It Again, et s’émancipe à travers la musique et ses clips osés et dénonciateurs. Mais au cours des années, sous une pression médiatique immense et des troubles bipolaires diagnostiqués, la santé mentale de l’artiste s’est dégradée jusqu’à ce qu’elle perde la garde de ses enfants en 2008 et soit placée sous la tutelle de son père.  

Malgré plus de 20 ans de carrière, Britney Spears fait surtout parler d’elle aujourd’hui avec le mouvement #FreeBritney qui vise à libérer la chanteuse de 39 ans de la tutelle de son père. James Spears est accusé d’abuser de l’argent et la notoriété de sa fille sans qu’elle puisse se défendre, car tutelle ordonnée par la justice. Par exemple, en 2019, Britney Spears est internée en hôpital psychiatrique car exposée à trop de stress d’après son père. Mais quelques mois plus tard, un ancien membre de l’équipe de Britney révèle que la chanteuse y est enfermée contre son gré, punie par James Spears suite au refus de l’artiste de poursuivre son traitement pour ses troubles bipolaires. Le père de la chanteuse est également accusé d’avoir violenté son petit-fils de 13 ans. Après avoir promis une fin de tutelle en février 2021, la justice a finalement refusé de redonner à Britney Spears le contrôle total de sa vie, bien que sa santé ne requît plus de surveillance, avant au moins septembre 2021.

Britney Spears dans « Oops!… I Did It Again » – Capture d’écran YouTube

10ème anniversaire de Femme Fatale

Femme Fatale, sorti le 28 mars 2011, est le septième album de Britney Spears. Il marque le début de sa résurrection après une période de troubles de 2007 à 2009. Durant cette période, la chanteuse a vécu une descente aux enfers et le monde entier croyait ne plus jamais revoir la show girl du début des années 2000 remonter sur scène. Mais la pop star a fait un retour surprenant avec cet album qui sera écoulé à plus d’un million d’exemplaires dans le monde entier.

Celle qui avait perdu son énergie sur scène revient plus forte avec toujours plus de pas de danse à la Britney. Femme Fatale aura été pour elle une manière de dire au monde entier qu’elle a survécu et qu’elle est de retour avec une meilleure version d’elle-même. Un come back assez réussi pour la princesse de la pop.

Britney Spears dans « Till The World Ends » – Capture d’écran YouTube

Analyse des titres

Criminal

Pendant 3 minutes, avec le titre Criminal, Britney s’imagine vivre un amour interdit et dangereux. Elle se dit être amoureuse d’un criminel et de par ses mots rend cet homme désirable malgré ses agissements « Mama I’m in love with a criminal and this type of love isn’t rational, it’s physical / Maman je suis amoureuse d’un criminel et ce type d’amour n’est pas rationnel, c’est physique ».

C’est une histoire à la Bonnie and Clyde que raconte ici la chanteuse, une histoire au cours de laquelle l’amour permet de rester en vie : « And he got my name, tattooed on his arm, his lucky charm so I guess it’s okay, he’s with me / Et il a mon nom, tatoué sur son bras, c’est son porte-bonheur donc je pense que tout va bien, il est avec moi ».

Ce rêve que s’invente Britney Spears n’est pas si imaginaire puisqu’elle a vécu un amour éphémère similaire quelques années plus tôt lorsqu’elle s’est enfui avec un ami d’enfance pour aller se marier avec lui à Las Vegas. Une union très vite annulée par les parents de la chanteuse qui estimaient que leur fille n’était pas consciente de ses actes.

Till The World Ends

Ce single ressort de l’album dès la sortie de ce dernier. Till The World Ends passe sur toutes les radios, en boîte de nuit et festivals de musique. Le morceau représente presque une hymne de la fête et des vacances.

La production et l’écriture du titre sont signées par la chanteuse Ke$ha dont on retrouve vraiment l’empreinte que ce soit dans le beat très festif, électro ou les paroles suggestives et entraînantes. Ce morceau nous replonge 10 ans en arrière à chaque fois qu’on l’entend et fait sûrement partie des morceaux pop les plus écoutés du début des années 2010 où différentes chanteuses comme Katy Perry ou Taylor Swift étaient à leur apogée niveau hits commerciaux. Même si dans le fond, il ne représente pas la chanson la plus originale que l’artiste nous ait offert, Till The World Ends offre à Femme Fatale un single à la hauteur.

He About To Lose Me (disponible sur la version Deluxe de l’album)

He About To Lose Me est une chanson dans laquelle Britney parle d’une relation toxique qui la rend malheureuse. L’homme qu’elle l’aime ne la fait plus se sentir aimée et désirable : « He says he’s in love but lately I just don’t know, he don’t see me or make me feel hot / Il dit qu’il est amoureux mais dernièrement je ne sais pas, il ne me voit pas et ne me fait plus sentir attirante ».

La chanteuse semble avoir conscience de ce qu’elle subit mais ne peut pas se passer de lui : « And I should go but I can’t overcome this chemistry / Et je devrais partir mais je ne peux pas passer au-dessus de cette alchimie ».

Souvent abusée mentalement au cours des relations qu’elle a vécues, Britney Spears se livre sur cet aspect de sa vie dans beaucoup de ses chansons.

Trouble For Me

Trouble For Me est une chanson au rythme rapide et aux sons électro, auto-tunés. Dans ce morceau, Britney Spears refuse de s’assimiler au bad boy adorées de toutes, contrairement à dans Criminal.

« Baby, you’re the king of the night. And I’m the only one making sure to stay out of your sight / Bébé, tu es le roi de la soirée. Et je suis la seule à faire bien attention à rester loin de toi » : peut-être un clin d’œil narquois à son ex-partenaire Justin Timberlake, star auprès des jeunes filles à l’époque, dont Britney s’est séparée en 2002.

Cette chanson a été récemment (et malheureusement) remise sous le feu des projecteurs par Meghan Trainor qui a sorti son morceau Me Too en 2016 et a rapidement été accusée de plagiat tant la ressemblance était forte avec le morceau pas si célèbre que ça de Britney Spears.

Femme Fatale représentait le retour en force de la chanteuse après des années compliquées artistiquement et sur le plan personnel. Sans un très très gros succès, la promotion autour de l’album marque malgré tout le changement de cap de Britney Spears. Aujourd’hui beaucoup plus absente musicalement, l’artiste reste active sur les réseaux sociaux même si certains pensent que son père contrôle également cet aspect-là de sa vie.

Chronique par Chloé Couly et Lina Labiad.

1 commentaire

  1. Très bon article qui traite les choses avec justesse. Concernant Britney c’est important de le souligner car rare en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *