Chloro King : rire de la crise sanitaire

La nouvelle bande dessinée de Dadou, Chloro King, est sortie le 16 décembre. Sous les traits caricaturaux du professeur Raoult, l’ouvrage évoque la crise sanitaire en France. La BD comique veut permettre de rire de la situation qui dure depuis maintenant presque un an pour le monde entier. 

C’est lors d’une publication d’une caricature du professeur Raoult sur son compte Instagram pendant le premier confinement français que le dessinateur a eu l’idée de cette bande dessinée. 

« Macron à Marseille » par Dadou – Capture d’écran Instagram @dadoubuonomo

Dadou, de son vrai nom David Buonomo, commence sa carrière dans la bande dessinée en 2010 avec L’Avis de Rocco mais c’est sa BD Nicollin : Poubelle la vie parue en 2012 qui lui permet de se faire aimer du grand public.  

À l’époque déjà il avait eu l’idée de prendre une personnalité publique (Louis Nicollin en l’occurrence) pour la tourner en dérision et l’idée avait beaucoup plu. Aujourd’hui, il a décidé de nommer son nouvel héros “Chloro King”, professeur-dealer en survêtement de l’OM, alter ego du professeur Raoult, grand défenseur de la chloroquine comme remède contre la COVID-19 en France. 

Dadou ne se considère ni comme partisan ni comme anti-professeur Raoult mais il pense que le personnage a un potentiel comique qui peut très bien coller au 9ème art et à son humour. 

Dans Chloro King, nous retrouvons le professeur Raoult, avec ses longs cheveux blancs si reconnaissables. Le personnage est poussé à l’extrême pour faire rire et ne pas faire de lui un héros, même si ce dernier se sent comme super-héros, capable de sauver l’humanité. L’histoire débute en mars, se termine en juin et raconte la situation sanitaire en France du point de vue du professeur dealer de chloroquine. 

Selon Dadou, cette BD est faite pour plaire à tout le monde et surtout réunir les partisans du professeur Raoult et ceux qui ne le suivent pas : “Que vous l’aimiez ou pas, le mien vous allez l’adorer” annonce l’auteur sur son profil Instagram. Défi réussi pour Dadou ? 

Dessins validés 

Un talent de dessinateur et caricaturiste qu’on ne peut lui retirer. Très célèbres sur les réseaux sociaux, les dessins de Dadou permettent de trouver le rire et de lâcher un sourire devant chaque situation, même les plus compliquées. 

« Mort de Dark Vador » par Dadou – Capture d’écran Instagram @dadoubuonomo

Une histoire au départ difficile 

Chloro King suit le professeur qui se comporte en super-héros anti-COVID avec son arme spéciale : la chloroquine. La BD de comédie est constituée principalement de gags, peut être que de gags parfois d’ailleurs. Les blagues s’enchaînent, parfois un peu rapidement et dès le début de l’histoire ce qui peut freiner les lecteurs qui ne partagent pas le même humour.  

Poussant la caricature au maximum, on retrouve dans Chloro King chaque type de personnes qu’on a tous pu rencontrer pendant le confinement et la crise sanitaire : celle qui a peur que le vaccin ne soit pas vegan, celui qui est en mental breakdown et rejette la faute sur la COVID-19… 

Mais quelques fois, l’humour et les blagues sont tellement présentes qu’on ne comprend plus trop où va l’histoire et si même elle va continuer ou stagner encore longtemps au même endroit. Malgré tout, les fans du genre et du dessinateur sur les réseaux sociaux valident l’idée à 100 % et prennent un bon bol de positivité en cette fin d’année compliquée. Pour le professeur Raoult lui-même, c’est une réussite !  

Le Professeur Dider Raoult et Dadou – Capture d’écran Instagram @dadoubuonomo

Par Lina Labiad et Chloé Couly.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *