OUT NOW. EPISODE #1 : Ariana Grande – Positions

Ariana Grande dans "Positions" / Capture d'écran - YouTube

Mediavenir vous présente sa nouvelle chronique musicale : OUT NOW. Chaque jeudi, les jeunes étudiantes en journalisme Lina Labiad et Chloé Couly vous donnent rendez-vous pour une critique et analyse des dernières sorties musicales.

À seulement 27 ans, Ariana Grande continue de battre des records. Pour la cinquième fois de sa carrière, elle se retrouve directement à la première place du classement du Billboard avec son nouvel album Positions, sorti le 30 octobre. Analyse d’un succès déjà planétaire. 

Ariana Grande n’a pas fini d’impressionner le monde. Un succès mérité pour la chanteuse qui a su séduire le grand public à l’international avec ses cinq premiers albums, Yours Truly (2013), My everything (2014), Dangerous Woman (2016),  Sweetener (2018) et Thank U next (2019). 

Le 30 octobre, est présenté Positions. Après avoir gagné en maturité depuis Thank U next, l’interprète de One last time aborde des sujets plus sérieux comme la place de la femme, l’amour ou encore la sexualité. 

Une atmosphère apaisante

Si Thank u, next avait su nous séduire avec ses morceaux dansants tout en apportant de la douceur et nous dévoilant la sensibilité de l’artiste, avec des morceaux comme NeedyPositions propose un tout autre univers. Un monde reposant, « chill » et apaisé nous est offert par la jeune femme. En écoutant cet album, l’impression d’écouter un seul morceau de 40 minutes nous frappe. La voix est posée, pas énormément de high notes à la Ariana de No tears left to cry mais une atmosphère apaisée qui traduit l’état d’esprit actuel de la chanteuse.  

Nous avons pu découvrir peu avant la sortie de l’album un single du même nom ainsi qu’un clip vidéo réalisé par Dave Meyers qui a également travaillé avec la chanteuse Pink et le rappeur Jay-Z. Ce qui est intéressant dans cette chanson et son clip, c’est qu’ils ont plusieurs grilles de lecture en fonction du contexte de l’écoute.  

Un single féministe  

Comme à son habitude, Ariana Grande encourage le women empowerement et la solidarité entre femmes. Alors qu’elle prend le rôle de présidente des Etats-Unis dans le clip de Positions, elle s’entoure d’une équipe diverse mais entièrement féminine. Une vidéo qui rappelle sa performance féminine et forte de God is a woman qui avait marqué les esprits aux VMA en 2018. 

Affirmation de sa sexualité féminine 

Dans le titre Positions et dans l’album en général, Ariana Grande joue beaucoup sur l’ambiguïté. Quand elle parle de positions, il y a un sous-entendu de changement de positions durant l’acte sexuel «Switchin’ the positions for you/changer de position pour toi». Elle est en couple depuis mai 2020 avec l’agent immobilier Dalton Gomez, et avec des titres comme 34+35, NastyPositions ou encore POV, elle affirme sa sexualité et son amour pour lui.  

Dans le clip, elle se met à la fois en scène en tant que femme de pouvoir, mais aussi en tant que cliché de l’épouse modèle dans la cuisine et dans la chambre à coucher «Cookin’ in the kitchen and i’m in the bedroom/Faire à manger dans la cuisine et je me retrouve dans la chambre».  

Ariana Grande dans “Positions” / Capture d’écran – YouTube
 

Un titre engagé pendant les élections présidentielles 

La date de sortie du clip n’a pas été choisie au hasard puisque Ariana Grande l’a dévoilée peu avant les élections présidentielles aux États-Unis. En seconde lecture, nous pouvons nous rendre compte qu’en parlant de positions, elle fait également référence au fait de prendre un parti politique au moment du vote. Dans le clip vidéo, la jeune femme est mise en scène dans le rôle de présidente à la Maison-Blanche. Quelques jours plus tard, Kamala Harris devient la première vice-présidente femme de l’histoire des États-Unis. Cette dimension du clip n’aura plus jamais la même signification qu’il a pu avoir au moment de l’élection de Joe Biden, il s’inscrit parfaitement dans ce moment précis de l’histoire qu’Ariana Grande a décidé de marquer de sa voix.  

Analyse des titres de l’album

Avec 34+35, deuxième titre de l’album, Ariana nous permet d’entrer directement dans le thème principal de son album : la sexualité. C’est une chanson qu’elle a écrite pour son petit-ami et elle n’a pas peur de mettre en avant ses désirs sexuels. La chanteuse parle de sexe et de ce qu’elle ressent pour lui sans tabou : «Can you stay up all night ? Fuck me ‘til the daylight/Peux-tu rester éveillé toute la nuit, coucher avec moi jusqu’à ce que le jour se lève». 

Elle y fait également l’éloge de son corps et assume le fait qu’elle se trouve belle «I’ve been drinking coffee, And I’ve been eating healthy. You know I keep it squeaky/Je n’ai fait que boire du café et j’ai mangé sainement, sache que mon corps est éclatant»

Dès la première note de off the table, l’ambiance The Weeknd est présente. Entre la douceur d’Ariana Grande et le côté assez sombre du chanteur, ce titre arrive à sortir du lot et reste le featuring que l’on retient le plus de l’album. The Weeknd apporte sa touche disco à l’ambiance plutôt chill de Positions. 

Le duo inédit nous offre une chanson sensuelle, heureuse, une véritable déclaration d’amour et de passion. Le rythme doux contribue à l’ambiance générale de l’album. 

Dans Nasty, Ariana évoque encore une fois le sexe mais de manière moins crue, elle veut simplement promettre son amour éternel à l’homme de sa vie pour le rassurer : «Promise I’m still gonna love you when you wake up in the AM/Je te promets que je t’aimerai encore lorsque tu te réveilleras le matin». Elle se dit avoir été faite pour lui comme si elle ne pouvait correspondre à personne d’autre «Bet I look nice on you. Open my mind for you/Je parie que je suis très belle sur toi. J’ai l’esprit ouvert pour toi». Et évoque une nouvelle fois son désir pour lui «Don’t wanna wait on it. Tonight, I wanna get nasty/Je ne veux pas attendre, ce soir je veux que ça devienne chaud». 

Une véritable déclaration d’amour nous est offerte avec POV. Apprendre à s’aimer soi-même avant de pouvoir aimer quelqu’un, c’est ce qu’on se répète sans cesse. Mais dans le cas d’Ariana Grande, c’est le contraire. La chanson promeut l’amour réciproque si fort qu’il vous pousse à vous aimer vous-mêmes, avec vos défauts.   

«I want to love me the way that you love me/Je veux m’aimer de la manière dont tu m’aimes» chante la jeune femme. Le self-love est une pratique difficile qui met du temps à se concrétiser à 100 %, mais face à un véritable amour, la chanteuse de 27 ans apprend à s’aimer. Sur un rythme doux et une voix qui ne monte pas trop dans les aigus comme à son habitude, elle sérénade son grand amour, pour notre plus grand plaisir. 

La chanteuse a annoncé la sortie officielle d’un second clip, il promeut le deuxième titre phare de l’album : 34+35. Vidéo disponible, dès maintenant. 

Chronique par Chloé COULY et Lina LABIAD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *